A – Programme “STOP Excision” en partenariat avec NIA Alliance à Kajiado Kenya

Une quinzaine de jeunes filles suivies par notre association depuis 2012, protégées du mariage précoce et de l’excision qui va de pair en pays Maasaï sont scolarisées au Kenya grâce à notre association qui paie les frais de scolarité jusqu’à la fin de leurs études secondaires.

En étudiant d’une part elles échappent au sort souvent réservé aux jeunes filles Maasaï de familles pauvres, mais en plus elles sont des exemples dans leurs écoles de la possibilité d’étudier et de ne pas être excisées, de pouvoir dire NON avec leurs familles.

 

B – École d’ Olomayiana School en partenariat avec Mandela KEPUE

En pays Maasaï à 6 kilomètres d’ELANGATA WUAS district de Kajiado Ouest cette école “non gouvernementale” permet la scolarisation d’une quarantaine d’enfants.

Nous accompagnons les familles qui ont décidé de créer cette école évitant ainsi à leurs enfants, dont des fillettes en bas âge, de faire 7 à 8 kilomètres matin et soir pour aller dans une école gouvernementale.

Nous avons participé à l’agrandissement du premier bâtiment – à l’achat de tables – de sièges – et du matériel pédagogique

Nous essayons aussi de les aider pour que chaque enfant ait 1 repas / jour, nous participons pour ce porridge.

Nous avons collaboré à l’achat des uniformes mais les évènements de ces derniers mois (grosses pluies + COVID19) ont retardés la mise en action.

L’essentiel étant qu’ils restent à l’école.

Avant et après l’extérieur

C – Natumuse Junior Academy près de LOITOKITOK Kenya

Elias MPELELE et son directeur gèrent cette école depuis plus de 10 ans – c’est aussi une école que l’on pourrait nommée de “privée”.

Nous leur avons proposé de prendre en charge à hauteur de 50% des frais de scolarisation d’une vingtaine de fillettes dont les parents sont isolés – souvent des femmes seules.

Ici comme ailleurs, la pauvreté entraîne le risque de mariage … naturellement précoce … et l’excision qui pourrait s’ensuivre.

Ici aussi un problème de nourriture se pose – nous aidons donc sur ce point pour que tous les 156 enfants de cette école aient au moins un repas /jour.

 

Voici Elias Mpelele devant l’un des bâtiments de l’école Natumuse

Le personnel de Natumuse Junior Academy