Pour mieux nous connaitre, retrouvez l’historique de l’association sur notre blog:

Blog de Terres de Couleurs

L’actualité cette fois s’est posée à plus de 6500 kilomètres de nous !

Entonet village Maasaï à 40 Km de Loitokitok au sud Kenya en limite de la Tanzanie et en vue directe sur le Kilimanjaro organisait le jeudi 19 Décembre dernier un grand meeting.

Dans l’école Natumuse Junior Academy étaient regroupés grand nombre de parents d’élèves mais aussi des invités locaux, représentants d’instances et deux françaises prénommées toutes deux Chantal.

Elles représentaient Terres de Couleurs suite à l’annulation de voyage de notre présidente souffrante Maïtha Lobjois. Toutes deux de Quimper (Finistère) elles ont été les invitées d’honneur.

Accueillies dès le matin par les enfants en uniformes ou en vêtements Maasaï, elles avaient comme « mission » de saluer chaque enfant en posant la main sur leur tête en disant le mot SUPA comme une bénédiction.

Avant la partie sérieuse et foncièrement importante pour un changement culturel durable, avait lieu la remise des diplômes. Les enfants portent alors un chapeau de papier cartonné et sont entourés de décoration de Noël….

Des poèmes récités, des danses, des présentations de vêtements Maasaï par les enfants, un vrai festival !

Des discours ont eu lieu ensuite comme dans tous ces meetings avec bénédictions des anciens, puis nos amis Elias MPELELE et Mandela KEPUE ont informé, averti, prévenu sur les dangers de l’excision des fillettes. Pratique encore courante dans le peuple Maasaï même si la loi l’interdit fortement depuis 2011, elle n’est plus faite lors de cérémonie de passage d’âge, mais dans le secret et cela est donc plus difficile de faire de la surveillance reste la prévention.

Voici quelques photos du reportage de cette journée qui marquera le village et les environs, en cette fin d’année scolaire.

L’an prochain de nouvelles fillettes rejoindront le groupe de celles pour qui Terres de Couleurs s’est engagé en paiement d’une part des frais de scolarisation. De familles monoparentales et réellement pauvres, c’est une prévention au mariage précoce et à l’excision qui peut encore aller de pair,  que de maintenir ces fillettes dans le circuit scolaire.

Vous pouvez nous rejoindre en complétant le coût annuel (60 euros actuel restant à charge des parents) ou en aidant une famille pour la totalité du coût annuel (120 euros/10 par mois par exemple.) Nous pourrions augmenter ainsi, grâce à vous, le groupe actuellement de 21 fillettes entre 5 et 16 ans.

Décembre 2019

A l’initiative de la Section Féminine du Golf Ploemeur Océan

Terres de Couleurs 4ème prix du Défi Territoires alternatives CMB

Les 5 primés du Morbihan

Entre Vice-Présidente du CA du CMB Ploemeur et Directeur de l’agence Ploemeur

La présidente Maïtha Lobjois tenant le chèque qui aidera au programme d’Olomayiana SchoolLa présidente Maïtha Lobjois tenant le chèque qui aidera au programme d’Olomayiana School